Spese di spedizione gratuite da 25€ - Per i soci Coop o possessori di tessera fedeltà Librerie.coop gratuite a partire da 19€
epub
Brest, bombes sur les murs - Librerie.coop

Brest, bombes sur les murs

Protezione:   

Social DRM

€ 6,99
Dettagli
FORMATO epub
EDITORE Editions Alain Bargain
EAN 9782355506239
ANNO PUBBLICAZIONE 2019
CATEGORIA Gialli e thriller
LINGUA fre
Dispositivi supportati
Computer
E-Readers
iPhone/iPad
Androids
Kindle
Kobo

Descrizione

Une femme est retrouvée dans le coma couverte de peinture à Brest...

Que se passe-t-il à Brest ? Qui s’amuse à bomber chaque nuit des dessins obscènes dans les rues de Saint-Martin ? L’officier de police Annie Solers et Sam, détective privé, qui cherchent à en découvrir l’origine, acquièrent vite la certitude qu’ils ont affaire à un maniaque plus déplaisant que dangereux. Mais ils changent d’avis le jour où une jeune Paimpolaise est retrouvée, rue de Siam, plongée dans le coma et bariolée de peinture acrylique. Leur enquête prend alors une tout autre tournure. Elle entraîne le lecteur à travers le monde du street art et dans les coulisses d’une bourgeoisie hypocrite dont elle révèle les turpitudes.
Le suspense de ce polar, à cheval sur deux mondes qu’apparemment rien ne relie, séduira les amateurs du genre.

Entrez dans le monde du street art et pénétrez dans les coulisses de la bourgeoisie avec ce roman policier haut en couleur !

CE QU'EN PENSE LA CRITIQUE

Un polar passionnant et soigné dans l'écriture - critiqueslibre.com

EXTRAIT

Maïté lui jeta un regard en coulisse puis lâcha :
— Ta vie d’avant… j’aimerais bien que tu m’en parles à l’occasion.
Le visage de Sam se referma instantanément.
— Si tu savais tout ce que j’ai déjà entendu derrière ce bar, poursuivit-elle. Je pourrais en remontrer aux psys et aux confesseurs de tout acabit.
Sam garda le silence. Il sortit un dictaphone de sa poche et lui proposa de profiter que le café était vide pour répondre à quelques questions. Elle accepta et ils allèrent s’asseoir à une table.
— Quand as-tu aperçu Sylvaine pour la dernière fois ?
— Tu me l’as déjà demandé vendredi quand tu la cherchais, suite au coup de fil de son père.
— C’est vrai. Et depuis, tu n’as rien remarqué, rien entendu qui pourrait me mettre sur une piste ?
Maïté secoua la tête.
— Non. Je connais assez mal cette jeune fille mais il y a une chose qui m’a frappée : son incroyable faculté d’adaptation. Quand elle a débarqué au Paon, il y a quoi… trois semaines, c’était une gamine déboussolée, complètement sous l’emprise de Bosco. Et regarde ce qu’elle est devenue aujourd’hui, une jeune femme épanouie qui s’éclate dans sa peinture, presque une vedette – on parle d’elle dans les articles consacrés au vernissage de samedi – et, si j’en crois ce qui se dit au Paon, la coqueluche de la bande de lascars qui exposent à Pontaniou. C’est assez extraordinaire, non ?

À PROPOS DE L'AUTEURE

Michèle Corfdir est née et a grandi en Suisse. Elle y a fait ses études et a enseigné quelques années dans le Jura et à Bienne. Elle a publié alors un recueil de poèmes couronné par le Prix des Poètes Suisses de Langue Française, ainsi que des contes pour enfants qui obtiennent le prix de l'Office Suisse de la Lecture pour la Jeunesse. Après son mariage avec un marin pêcheur breton, elle s'établit à Loguivy de la Mer. Elle collabore comme nouvelliste à diverses revues et met sa plume au service des marins pêcheurs, au cours de la crise qu'a connue cette profession au début des années 90. En 1998, elle publie aux Éditions Alain Bargain, son premier roman, Le Crabe, un thriller maritime très bien accueilli tant par la critique que par le public. Face à ce succès, elle édite d'autres ouvrages dans la collection Enquêtes et Suspense.
Informativa e consenso per l'uso dei cookie
Questo sito utilizza, fra gli altri, cookie tecnici, cookie di marketing generico anche di terze parti, cookie di profilazione di terze parti. I cookie servono a migliorare il sito stesso e l'esperienza di navigazione degli utenti. Per conoscere tutti i dettagli, può consultare la nostra cookie policy qui. Cliccando sul pulsante "Ho capito", accetta l’uso dei cookie.